Monthly Archives: mars 2016

Un vol extraordinaire en Mirage

C’est mon grand-père qui m’a communiqué son intérêt pour les avions de chasse. Je me souviens que lorsque j’étais enfant, mes compagnons de jeux n’allaient nulle part sans leurs petites voitures. Ils en avaient des cartons entiers. Mais en ce qui me concernait, leurs engins roulants faisaient pâle figure en comparaison de mes avions de chasse. Je n’en avais que quatre, certes, mais je ne les aurais pas échangés contre un million de leurs petites voitures. J’en avais toujours un ou deux dans mes poches. Et lorsque mes camarades proposaient de jouer aux petites voitures, j’envoyais quelques missiles dans leur parc automobile et m’en allais jouer dans mon coin. J’ai eu une enfance assez solitaire, je dois dire. :-) Aujourd’hui, je ne fais plus l’autiste (enfin, plus trop), mais cette passion pour les avions de combat est restée entière. Et mes petits avions décorent désormais la chambre de mon fiston. Il était donc inéluctable qu’un jour, j’embarque à bord d’un véritable avion de chasse pour un vol réel. Ce que j’ai fait il y a peu, à bord d’un Mirage III. Depuis le temps que j’imaginais ce moment, je craignais d’être déçu. De sortir de l’appareil en me disant que ce n’était pas si sensationnel que ça, finalement. Mais le fait est que je n’ai pas été déçu. Pas du tout, même. Quand j’ai retrouvé le plancher des vaches, en fin de compte, j’avais l’impression d’avoir passé dix minutes dans un mixer. Et le pire, c’est que j’avais adoré ! Tenez, rien que d’y penser, j’ai un sourire idiot qui est apparu sur mon visage ! Parce que j’ai eu beau attendre ce vol pendant des années, c’était encore mieux que tout ce que j’avais imaginé. Il y a des moments où j’ai bien cru que j’allais tomber dans les pommes. Cette expérience s’est révélée tellement extrême, tellement surréaliste qu’en fait, j’ai même hésité à rédiger un billet sur cette expérience. Parce qu’il est clair que je serais incapable de vous décrire cette expérience en détail. Ce qu’on ressent quand on passe son uniforme de vol. Lorsqu’on prend place dans le cockpit. Et lorsque, au premier virage, on sent soudain son poids multiplié par 5. Il n’y a pas de mots pour décrire une telle expérience. Mais il fallait quand même que je partage cette expérience. Ce serait quand même dommage de poster sur Facebook la photo du plat de pâtes qu’on va manger, et de garder le silence quand on a volé à bord d’un Mirage III ! Pour plus d’informations sur cette expérience, allez sur le site spécialisé du vol en Mirage.

Qatar Airways se développe sur l’Australie

La compagnie aérienne Qatar Airways a inauguré une nouvelle liaison entre Doha et Sydney, sa troisième destination en Australie. Elle doit y déployer un Airbus A380 à partir de juin prochain. Depuis le 1er mars 2016, la compagnie nationale qatarie propose un vol quotidien entre sa base à Doha-Hamad International et l’aéroport de Sydney-Kingsford Smith, opéré en Boeing 777-300ER pouvant accueillir 42 passagers en classe Affaires et 293 en Economie. Les départs sont programmés à 20h10 pour arriver le lendemain à 18h05, les vols retour quittant l’Australie à 22h20 pour se poser le lendemain à 5h05. Qatar Airways est sans concurrence directe sur cette route, mais Sydney est déjà desservie par Emirates Airlines et Etihad Airways, tandis que Qantas dessert Dubaï et que Virgin Australia se pose à Abou Dhabi. La compagnie de l’alliance Oneworld dessert déjà Perth et Melbourne tous les jours, avant d’inaugurer en mai une route vers Adelaïde en Airbus A350-900.

Un nouveau propriétaire pour l’aéroport de Nice

C’est quasiment chose faite pour l’aéroport de Nice qui devrait être privatisé malgré les gesticulations des politiques locaux. Selon Nice Matin du 1er mars 2016, le cahier des charges de la privatisation du troisième aéroport français devrait être connu dès la semaine prochaine, les candidatures devant être déposées entre le 21 mars et la mi-juin. Le gouvernement devrait dévoiler le nom du vainqueur « autour du 25 juillet », précise encore le journal, avec passage de flambeau « au début de l’automne ». Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a soumis cet échéancier hier aux principaux acteurs régionaux : Christian Estrosi pour la Région PACA et la Métropole, Eric Ciotti pour le département et Bernard Kleynhoff (CCI), et le maire de Cannes David Lisnard. Rappelons que la privatisation concerne Aéroports de Nice, qui gère la plateforme Côte d’Azur ainsi que celles de Cannes-Mandelieu et Saint-Tropez. « Je me réjouis de ces échanges très constructifs », a déclaré Christian Estrosi dans un communiqué, tout en prévenant que « les intérêts des Azuréens seront protégés et je resterai vigilant sur les conditions de cette vente et sur la rédaction du cahier des charges ». Eric Ciotti et David Lisnard se disent de leur côté déçus de « l’affectation des bénéfices dégagés par l’Etat au profit d’un fonds départemental de développement économique, touristique et des infrastructures des Alpes-Maritimes ». Ils vont donc demander rendez-vous au Premier ministre MAnuel Valls pour « obtenir des engagements concrets de l’Etat à accroître ses investissements sur le territoire azuréen, dans le domaine des infrastructures de transport ou le financement de projets structurants comme le nouveau campus universitaire à Cannes ». Rappelons qu’après Toulouse-Blagnac, l’Etat veut vendre les 60% qu’il détient dans les sociétés gérant Lyon-Saint Exupéry, au sujet duquel une rencontre est prévue aujourd’hui, et Nice (le reste étant réparti entre les CCI -25%- et les collectivités locales -15%) ; les infrastructures resteront propriété de l’Etat qui conserve un droit de regard sur les taxes d’aéroport, tandis que l’ouverture de nouvelles lignes aériennes sera toujours du ressort de la DGAC. Si Ardian Infrastructures est le premier candidat officiellement déclaré pour les deux aéroports, des offres seraient en préparation par le groupe espagnol Ferrovial, l’italien Atlantia, l’australien Macquarie, Cube allié à l’aéroport de Genève (pour Lyon) ou le groupe Vinci. ADP n’est pas intéressé par Lyon, et « hésite encore » au sujet de Nice.