L’A400m teste les terrains difficiles

Destiné à des missions de transport stratégiques et tactiques, l’A400M est capable de transporter jusqu’à 37 tonnes de fret sur 4 500 km. Ses commandes électriques lui permettent d’être aussi vif qu’un biréacteur de type Dassault Falcon 10, bien plus léger. Son cahier des charges le rapproche de l’Antonov An-70 ukrainien. Enfin, il est construit avec des matériaux composites le rendant plus léger et lui conférant une certaine furtivité. Le Centre d’expertise aérienne militaire (CEAM) et l’escadron de transport 1/61 « Touraine » ont mené une nouvelle campagne d’expérimentation sur pistes sommaires avec un A400M du 9 au 16 décembre dernier. Les décollages et atterrissages sur la piste en latérite de Gao, au Mali, de jour comme de nuit, ont permis de valider la capacité d’opérations sur terrains sommaires, attendue au titre du premier standard tactique de l’avion. Les précédents essais de l’armée de l’air avaient eu lieu sur la piste de Madama au Niger en août dernier, également avec le concours du 25ème RGA (Régiment du génie de l’air), spécialisé dans la préparation et la réparation des terrains aéronautiques.

Comments are closed.