Les pilotes de Swiss Air pourraient se reconvertir dans le train

L’équipage de conduite de Swiss International Air Lines (SWISS), la compagnie aérienne nationale de la Suisse, pourrait bientôt passer d’un poste de pilotage régulier à la cabine d’un mécanicien de train. SWISS et sa filiale de voyages d’agrément, Edelweiss Air, examineraient le potentiel de la reconversion des pilotes, certaines compagnies ferroviaires suisses étant confrontées à un manque d’employés.

S’adressant aux médias locaux le 24 novembre 2020, Roman Kalin, un porte-parole d’Aeropers, un syndicat suisse qui représente les intérêts de 1300 pilotes, a déclaré que même si l’idée d’une reconversion des pilotes pouvait surprendre, elle pourrait devenir situation gagnant-gagnant «pour certains pilotes alors que les flottes d’aéronefs sont toujours bloquées à cause de la pandémie COVID-19.

«Beaucoup de choses sont très similaires, comme la fascination pour la technologie, le transport de personnes et de marchandises d’un point A à un point B, la sécurité ou le sens des responsabilités. À nos yeux, c’est une situation gagnant-gagnant », a expliqué Kalin.

Chemins de fer fédéraux suisses (CFF), le la compagnie nationale des chemins de fer du pays, ainsi que la Rhaetian Railway (RhB), une société de transport qui possède le plus grand réseau de tous les opérateurs ferroviaires privés de Suisse, font actuellement face à un manque de main-d’œuvre et à une trentaine de conducteurs de train pour le trafic passagers et fret chaque jour, rapporté dans un communiqué.

Le processus de recyclage des pilotes pour apprendre à conduire un train pourrait prendre jusqu’à 16 mois, mais dans l’état actuel des choses, les pilotes sans emploi obtiendraient un emploi immédiatement après avoir terminé le cours. Selon les données de SalaryExplorer.com, le salaire d’un conducteur de train en Suisse s’élève à environ 5 550 € par mois (6 000 CHF).

SWISS et Edelweiss Air emploient au total 10 475 employés, selon le rapport financier du groupe Lufthansa du deuxième trimestre 2020. En octobre 2020, Thomas Kluehr, directeur général de SWISS, a averti que la compagnie aérienne prévoyait de supprimer jusqu’à 1 000 emplois d’ici 2022 grâce à des mesures volontaires plutôt que des licenciements.

Comments are closed.